Caen, la start-up japonaise vise l’Europe

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Aucune note attibuée

Née à Tokyo, c’est en Normandie qu’elle va développer son activité : des instruments de mesure médicale sans fil. Grâce au programme de développement économique et d’innovation Fast Forward Normandie Le Mont Saint-Michel, Christian Dior et Granville, la tapisserie de Bayeux, sans parler de Louis Vuitton implanté dans le sud-Manche… Takeshi Nahayama le reconnaît, quand on cite la Normandie à un Japonais, c’est un nom qui parle, une destination incarnant l’identité et la culture française.  » The french life style », aime-t-il dire seulement en anglais pour le moment. Mais si cet ingénieur est venu à Caen c’est pour raison purement professionnelle : le  » Fast Forward Normandy » (1), un programme intensif d’accompagnement et de financement d’entreprises jugées à fort potentiel. Qu’elles soient bas normandes ou extérieures. Après plusieurs semaines d’un rude écrémage, huit sociétés ont été retenues pour bénéficier de cet outil piloté par la région Basse-Normandie via son agence de développement économique, la Miriade. Pendant six mois, les startup sont hébergées gratuitement sur le campus technologique Effiscience de Colombelles où elles entament douze semaines de travail intense. Quatre d’entre elles viennent du Calvados : Margotte Tournicotte, C..Texdev, Evamed et Digit Concept. Deux sont d’une autre région française : Ergosup en Seine-Maritime et Virtuasense dans la Drôme Les deux dernières sont étrangères : Biométry en Suisse et Ideaquest au Japon, la société que représente Takeshi Nahayama. Ideaquest a fait ses premiers pas à l’université de Keio, au coeur de Tokyo. Son créneau : la recherche et l’instrumentation de mesure médicale sans fil à destination des seniors.  » Nous avons eu connaissance du programme Fast Forward Normandy par l’intermédiaire de l’ambassade de France au Japon », explique Takeshi Nakayama qui a découvert depuis deux semaines le bureau mis à sa disposition, à côté des sept autres lauréats. Pourquoi la Normandie plutôt que la Californie ?  » La Normandie est bien placée en terme de recherche et de potentiel de développement en silver économie », précise Takeshi Nahayama.  » C’est ici que nous souhaitions implanter notre première tête-de-pont pour nous développer en Europe ». Le manager d’Ideaquest promet d’apprendre les rudiments de la langue de Molière. Un atout pour convaincre le parterre d’investisseurs privés devant lesquels il défendra le concept d’Ideaquest, le 5 juin prochain, au centre international de Deauville. http://ffwdnormandie.com/saison-1/
(1)  » Accélération rapide » en anglais.
Ouest-France, 27 mars 2015, Pascal Simon

Retrouvez aussi dans cette rubrique

Aucune photo disponible L’importance de la location de matériel pour un événement professionnel

Organiser un événement professionnel peut être une tâche intimidante, quel que soit son envergure. Que ce soit pour une conférence, […]

28 Mar 2024 à 09:53

Aucune photo disponible Développement personnel au travail : comment en profiter pleinement ?

Le développement personnel est devenu un enjeu majeur dans le monde professionnel. Les entreprises modernes reconnaissent l’importance d’investir dans le […]

15 Jan 2024 à 15:31

Aucune photo disponible La Galette d’Alençon goûte au succès

L’usine alençonnaise, située rue de Verdun, tourne bien : elle fabrique 50 000 crêpes et galettes par semaine Exit les […]

3 Juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Maisons-France-Littoral : Un réseau dédié à la construction-rénovation de maisons sur le littoral

Les signes de reprise du marché de la construction sont là. Quant à la rénovation, le potentiel de développement de […]

3 Juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Normandie Drainage retenue pour les Jeux équestres 2014

Normandie Drainage de Montchauvet a été sélectionnée pour réaliser les sols des épreuves de saut d’obstacles, de dressage, de concours […]

3 Juil 2019 à 01:00