Saint-Lô. O’set & match, la nouvelle idée de Pascal Baisnée

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Aucune note attibuée

Après les cartes à puces de CEV, les vélos pliants électriques Mobiky, Pascal Baisnée revient avec une nouvelle société, Otenty. Il lance une application pour smartphones Comment ça marche ? C’est la principale question à laquelle Pascal Baisnée et son équipe ont dû répondre lundi en conférence de presse. O’set & match est une application gratuite à télécharger sur votre smartphone, via Apple ou Androïd. On y rentre son nom et son adresse email,  » qui ne servira pas à envoyer des publicités », précise Pascal Baisnée. Puis on trouve principalement une messagerie et un O’code. Celui-ci fonctionne comme un flashcode, par lequel on reçoit des offres commerciales, des coupons de réduction, des invitations à des ventes privées… Où trouver les O’codes ?  » Sur des sites internet, un journal, des flyers, des sets de tables en papier… » C’est d’ailleurs par-là que doit commencer aujourd’hui l’opération  » flashage », sur les tables de quinze brasseries et restaurants du Centre-Manche (dix à Saint-Lô, quatre à Coutances et un à Agon-Coutainville).  » Contrairement à une offre sur papier, un commerçant peut modifier une promotion quand il le souhaite et en multiplier l’impact en passant par les listes d’amis. » Quant à l’argument commercial, il est de  » domestiquer la publicité. Par mail, sur papier, par SMS ou quand vous surfez sur internet, la surabondance de publicité fait qu’elle devient agressive. Les gens saturent de la publicité. Mais ils en ont besoin ! ». Les petits commerçants locaux sont, pour le moment, les clients prospectés par Otenty. Il leur en coûtera 95 € pour un O’code, avec un tarif dégressif ensuite, puis 25 cts par transaction.  » Soixante-dix commerçants ont adhéré », annonce Pascal Baisnée. Ils sont principalement à Saint-Lô et Coutances, un territoire qu’il connaît bien. Otenty, c’est un capital  » de 200 000 € » dont il est actionnaire majoritaire et  » huit emplois ». À l’étroit dans ses locaux de la pépinière d’entreprises de Saint-Lô, Pascal Baisnée envisage maintenant un déménagement.  » C’est un projet ambitieux », termine-t-il. Le principal défi sera de convaincre les commerçants du service rendu et les consommateurs de devenir acteur de leur propre publicité. http://osetetmatch.fr/contact.php
Ouest-France, 20 mai 2015, Christophe LECONTE

Retrouvez aussi dans cette rubrique

Aucune photo disponible La Galette d’Alençon goûte au succès

L’usine alençonnaise, située rue de Verdun, tourne bien : elle fabrique 50 000 crêpes et galettes par semaine Exit les […]

3 juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Maisons-France-Littoral : Un réseau dédié à la construction-rénovation de maisons sur le littoral

Les signes de reprise du marché de la construction sont là. Quant à la rénovation, le potentiel de développement de […]

3 juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Normandie Drainage retenue pour les Jeux équestres 2014

Normandie Drainage de Montchauvet a été sélectionnée pour réaliser les sols des épreuves de saut d’obstacles, de dressage, de concours […]

3 juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Pont-Farcy. Spécialiste du recyclage, la société Affiliass veut se développer

Entretien avec Frédérick Jacquemont, directeur de la société Affiliass Je travaillais auparavant dans une collectivité territoriale en Alsace, un syndicat […]

3 juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Recycler votre brosse à dents, une innovation au poil !

Installée à Beauvais depuis 170 ans, la Brosserie française joue la carte de l’innovation. Dernière idée en date : le […]

3 juil 2019 à 01:00