L’histoire du transporteur Noyon en dates

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Aucune note attibuée

L’entreprise de transport et de logistique fêtait ses 180 ans samedi. L’occasion de rappeler l’histoire d’une société qui a su évoluer 1835. À 26 ans, Alphonse Noyon ouvre son atelier de menuiserie et d’ébénisterie à Cherbourg. Les affaires fonctionnent, les ateliers seront agrandis rapidement. 1890. Joseph, 2e génération de Noyon, a fait son entrée dans l’entreprise. La société fait de l’ameublement de navires de guerre et de commerce, elle travaille alors pour les arsenaux français et italien. 1900. La société se lance dans les travaux publics. Lors de l’exposition universelle de 1900, à Paris, l’entreprise reçoit une médaille d’argent et une de bronze. Les deux fils de Joseph arrivent dans l’entreprise en 1902. La 3e génération est en place. 14-18. Une usine de mécanique est aménagée rue Noyon. Cette usine participe à l’effort de guerre en construisant des cuisines roulantes destinées aux armées. L’effectif est de 75 salariés et 30 apprentis. 1937. On en est à la 4e génération. Parallèlement à l’activité aménagement de navires, le service déménagement se développe également. C’est l’époque des déménagements en voitures hippomobiles, de la Manche à Paris. Années 1950. L’entreprise commence à travailler avec Calberson, s’installe à Granville pour la desserte de la SNCF, Flers et Saint-Lô. 1975. Les activités d’ameublement des paquebots sont abandonnées. Noyon reprend l’agence Calberson à Caen et transfère son siège social dans cette ville. L’activité messagerie se développe.
1981. François Noyon prend la direction, poste qu’il occupe à ce jour. 1999. Construction d’un entrepôt de 12 000 m² à Mondeville. 2009. Coincée entre la gare et la Vire, Noyon a trouvé sa nouvelle adresse, et de l’espace, à Agneaux. 2010. Noyon se diversifie en ouvrant le complexe bowling – NJ fitness en 2010, promenade des Ports. 6 juin 2015. L’entreprise a fêté ses 180 ans devant environ 150 salariés. 296 salariés y travaillent, dont une centaine à Saint-Lô, et une autre centaine à Caen. Son chiffre d’affaire est de 38 millions d’euros. Ses activités sont orientées vers le transport, la logistique, l’international et le déménagement.  » C’est une entreprise qui reste solide », pour son PDG François Noyon. Quant à l’avenir, il est incarné par Romain et Jean Noyon. La 6e génération est aussi dans l’entreprise. La succession  » est en cours ». http://www.noyon.eu/
Ouest-France, 8 juin 2015, Christophe LECONTE

Retrouvez aussi dans cette rubrique

Aucune photo disponible L’importance de la location de matériel pour un événement professionnel

Organiser un événement professionnel peut être une tâche intimidante, quel que soit son envergure. Que ce soit pour une conférence, […]

28 Mar 2024 à 09:53

Aucune photo disponible Développement personnel au travail : comment en profiter pleinement ?

Le développement personnel est devenu un enjeu majeur dans le monde professionnel. Les entreprises modernes reconnaissent l’importance d’investir dans le […]

15 Jan 2024 à 15:31

Aucune photo disponible Blanchet : l’emballage bois renaît de ses cendres

Le 20 avril, un incendie a ravagé le stock de l’entreprise Blanchet à Avranches, leader national de l’emballage en peuplier […]

3 Juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Caen. Mutual Logistics accélère son développement avec l’acquisition de la société Logismark

Mutual Logistics accélère son développement et, s’affirme l’un des leaders de la mutualisation logistique en France avec la reprise des […]

3 Juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Inteva Products développe sa recherche à Esson

La communauté de communes de la Suisse Normande soutient le pôle recherche Acteur majeur de l’industrie automobile, Inteva Products a […]

3 Juil 2019 à 01:00