La Galette d’Alençon, un atelier qui tourne rond

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Aucune note attibuée

L’entreprise est en activité depuis deux semaines. Elle produit et livre crêpes et galettes de fabrication 100% française, avec seulement six salariés. Pour le moment Cuisiner des crêpes et des galettes n’est pas l’apanage des Bretons. Depuis une quinzaine de jours, les deux spécialités sont produites rue de Verdun, en face de la gare. La pâte est battue sur place, avec de la farine de froment et de sarrasin 100% française, et une pincée de sel de Guérande. L’entreprise est en activité depuis deux semaines. Elle produit et livre crêpes et galettes de fabrication 100% française, avec seulement six salariés. Pour le moment. Cuisiner des crêpes et des galettes n’est pas l’apanage des Bretons. Depuis une quinzaine de jours, les deux spécialités sont produites rue de Verdun, en face de la gare. La pâte est battue sur place, avec de la farine de froment et de sarrasin 100% française, et une pincée de sel de Guérande. Atelier plutôt qu’usine, c’est la copie conforme (en plus petit) de La Galette de Broöns, installée entre Rennes et Saint-Brieuc.  » Nous avons choisi de nous implanter à Alençon pour nous rapprocher de nos clients normands », explique Jean-Yves Pierre, l’un des deux associés à la tête de l’entreprise. L’investissement s’élève à 800 000€, pour un chiffre d’affaires de 500 000€ attendu en 2015. Maintenant, il faut fidéliser les clients et en trouver de nouveaux. L’idée, c’est d’embaucher. Pour la production et la livraison ». Confectionnées sans conservateurs ni additifs, les crêpes et galettes doivent être dégustées rapidement pour conserver tout leur moelleux.  » L’ultra-frais de qualité, c’est une course contre la montre. Une fois dans leur sachet, les galettes sont en magasin dès le lendemain matin. Et dans l’idéal, mangées le soir même. Comme à la maison ! ». L’entreprise compte à ce jour 250 clients, qu’il faut livrer deux à cinq fois par semaine. Le manège cuit 35 000 crêpes et galettes en six jours. Un volume qui devrait être porté à 50 000 à vitesse de croisière. La Galette d’Alençon ouvrira prochainement une boutique, à l’entrée de l’atelier.
Ouest-France, 5 février 2015, Julien Belaud

Retrouvez aussi dans cette rubrique

Aucune photo disponible Développement personnel au travail : comment en profiter pleinement ?

Le développement personnel est devenu un enjeu majeur dans le monde professionnel. Les entreprises modernes reconnaissent l’importance d’investir dans le […]

15 Jan 2024 à 15:31

Aucune photo disponible Ariaké veut installer ses soupes Miso en distribution automatique

Déjà implantée en distribution automatique dans son pays d’origine, le Japon, avec des soupes instantanées, Ariaké commence à approcher les […]

3 Juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Aéronautique : Starnav a la tête dans les étoiles

La société du Calvados innove dans les domaines de la navigation astrale et des solutions d’interface Homme Machine Créée en […]

3 Juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Aéroport : de la maintenance s’arrime à Carpiquet

C’est l’un des projets détaillés par la Chambre de commerce et d’industrie de Caen Normandie En décembre, l’agglomération Caen la […]

3 Juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Blanchet : l’emballage bois renaît de ses cendres

Le 20 avril, un incendie a ravagé le stock de l’entreprise Blanchet à Avranches, leader national de l’emballage en peuplier […]

3 Juil 2019 à 01:00