Factem. L’entreprise vient d’installer son siège à Bayeux

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Aucune note attibuée

Un geste symbolique pour cette PME spécialisée dans la haute technologie, au service de la défense et de l’industrie Repères : L’histoire de l’entreprise commence à Saint-Martin-des-Entrées en 1941, avec la création de la cartoucherie, les Ateliers de Normandie, au hameau de Damigny. À la fin de la guerre, la manufacture se diversifie et se lance dans la signalisation. Dans les années 1950, l’usine fabrique alors des  » pédales » électromécaniques pour les chemins de fer. Dans les années 1960, elle prend le nom d’Étamic et commence à travailler dans les communications. Les différentes branches d’activités sont réorganisées. En 1996. Le site est repris par Sagem. L’effectif est alors de 295 salariés. La société va vivre un tournant dans les années 1990, puis le déménagement de Sagem dans le bâtiment actuel, route de Caen, dans une usine construite quelques années plus tôt pour abriter les activités de Roulor. En septembre 1999.  » À notre arrivée à Bayeux, Sagem fabriquait du matériel pour les télécoms, la défense et l’automobile, se souvient Alain Dulac. La partie sous-traitance automobile a été revendue, pour relancer la défense et la sécurité ». À cette même époque, Sagem intègre le groupe d’armement Safran. Une période incertaine pour l’entreprise qui ne compte plus qu’une quarantaine de salariés.  » En 2007, le groupe Vallée, installé au Mans, a racheté l’usine, sous la dénomination Duons PRN, poursuit Alain Dulac. En 2011, avec Philippe Chanteau, nous avons repris cette usine ». Restait à lui trouver un nom.  » Nous avons organisé un concours interne, avec l’ensemble du personnel. C’est un de nos collaborateurs qui a trouvé Factem, en jouant avec les spécificités de nos fabrications ». Factem, c’est aussi  » Fabrication acoustique, transmissions, électronique et mécanique ». Quitter notre siège parisien pour installer nos bureaux à Bayeux, c’est aussi et surtout faire passer un message, à nos collaborateurs, nos clients et aux acteurs économiques locaux, insiste Alain Dulac, le PDG de Factem. Nous ne sommes pas là par hasard et certainement pas de passage. » En début de mois, la société a décidé d’implanter son siège dans son site de production, route de Caen. Cette entreprise, si elle ne compte que 65 salariés, joue dans la cour des grands.  » Nous travaillons pour des clients qui s’appellent Dassault, Airbus, Boeing, Arcelor ou la SNCF », résume Philippe Chanteau, le responsable d’usine. Le champ d’action de l’usine bayeusaine, c’est la détection et l’acoustique, au service des militaires ou des civils. Deux activités basées sur l’électronique et la mécanique de très haute précision. La moitié de la production est concentrée sur la détection industrielle. L’autre moitié du volume de production est consacré à l’acoustique. Tout en développant ce secteur de la défense, Factem élargit son champ d’action. La société va dévoiler sa nouvelle création au salon du Bourget.  » Un casque aviation 100 % nouveau, ce qui ne nous était pas arrivé depuis vingt ans, assurent les dirigeants. Un moyen de contrer les concurrents étrangers qui nous taillent des croupières ». http://www.factem.com/FR/acoustique.html
Ouest-France, 17 mars 2015, Eric Marie

Retrouvez aussi dans cette rubrique

Aucune photo disponible L’importance de la location de matériel pour un événement professionnel

Organiser un événement professionnel peut être une tâche intimidante, quel que soit son envergure. Que ce soit pour une conférence, […]

28 Mar 2024 à 09:53

Aucune photo disponible Développement personnel au travail : comment en profiter pleinement ?

Le développement personnel est devenu un enjeu majeur dans le monde professionnel. Les entreprises modernes reconnaissent l’importance d’investir dans le […]

15 Jan 2024 à 15:31

Aucune photo disponible Ter Beke acquiert – plus tôt que prévu – une participation minoritaire de 33% dans Stefano Toselli

Le 28 août 2015, Ter Beke et GSandamp;DH Holdings, l’actionnaire de la société Stefano Toselli, spécialisée dans la production de […]

3 Juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Valognes. Lemaréchal Célestin : 200 salariés sur le site valognais

L’entreprise Lemaréchal Célestin est implantée depuis quelques années dans l’espace d’activités d’Armanville, près du terminal ferroviaire Areva Elle vient d’inaugurer […]

3 Juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Villons-les-Buissons. La coopérative linière investit 2 millions d’euros

Implantée depuis cinquante ans à Villons-les-Buissons, la coopérative linière du nord de Caen est spécialisée dans la production de en […]

3 Juil 2019 à 01:00