Coutances. Socopa : premier abattoir de veau du groupe

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Aucune note attibuée

Le site de Socopa-viandes Coutances est intégré au groupe Bigard, leader français et européen de la viande. Près de 600 salariés abattent et transforment 32 000 tonnes de viande par an  » La vache normande est réputée à la fois pour la qualité de son lait, et le persillé de sa viande, vante Alain Randouin, directeur du site Socopa de Coutances. Le persillé, ce sont ces petites infiltrations de graisse qui rendent la viande si tendre et goûteuse ». La Normandie possède le plus gros cheptel en France. Sur dix animaux abattus sur le site coutançais, huit proviennent de Normandie, et deux des Pays-de-la-Loire. Aujourd’hui, avec 25 000 tonnes de bœuf abattus chaque année, Socopa Coutances est le premier site de bœuf du groupe Socopa. Il est aussi le plus gros abattoir de veau du groupe Bigard avec 8 000 tonnes de veau à l’année. Les sites de troisième transformation du groupe, Socopa de L’Isle-sur-la-Sorgue et de La Ferté-Bernard et celui de Charal à Cholet, et la grande distribution sont ses principaux clients. L’usine est installée sur un terrain de 8 ha.  » Nous sommes volontairement isolés de la ville pour ne pas nuire. Et nos prairies, nous tenons à les garder », insiste le directeur. Depuis 1984, chaque décennie a été marquée par la construction d’un ou plusieurs extensions. Avec ses 582 salariés, dont 80 en sous-traitance, Socopa est le premier employeur privé de Coutances. L’usine coutançaise a réalisé un chiffre d’affaire de 190 millions d’euros en 2014. Elle s’inscrit dans le groupe Socopa-viandes dont le chiffre d’affaire dépasse 1,5 milliard d’euros et emploie 6 000 personnes en France. Son principal actionnaire, depuis 2009, est le groupe Bigard, qui lui est leader français et troisième groupe européen. De Coutances, difficile d’imaginer la compétition qui se joue au niveau mondial.  » Pourtant c’est le cas, souligne Alain Randouin. Contrairement à d’autres groupes, Socopa ne vit que de son métier : l’abattage, la découpe et la fabrication de produits élaborés. Une tonne de viande vendue, c’est le travail d’une personne pendant une semaine ». http://www.groupesocopa.fr/index.php
Ouest-France, 23 avril 2014

Retrouvez aussi dans cette rubrique

Aucune photo disponible Développement personnel au travail : comment en profiter pleinement ?

Le développement personnel est devenu un enjeu majeur dans le monde professionnel. Les entreprises modernes reconnaissent l’importance d’investir dans le […]

15 Jan 2024 à 15:31

Aucune photo disponible Aéroport : de la maintenance s’arrime à Carpiquet

C’est l’un des projets détaillés par la Chambre de commerce et d’industrie de Caen Normandie En décembre, l’agglomération Caen la […]

3 Juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Blanchet : l’emballage bois renaît de ses cendres

Le 20 avril, un incendie a ravagé le stock de l’entreprise Blanchet à Avranches, leader national de l’emballage en peuplier […]

3 Juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Caen. Mutual Logistics accélère son développement avec l’acquisition de la société Logismark

Mutual Logistics accélère son développement et, s’affirme l’un des leaders de la mutualisation logistique en France avec la reprise des […]

3 Juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Inteva Products développe sa recherche à Esson

La communauté de communes de la Suisse Normande soutient le pôle recherche Acteur majeur de l’industrie automobile, Inteva Products a […]

3 Juil 2019 à 01:00