Argentan. MF Tech carbure au carbone composite

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Aucune note attibuée

Arnaud Ménard et Emmanuel Flouvat créent leur entreprise, MF Tech, en 2004. Ils fabriquent des manches de pagaies en carbone composite. Dix ans après, l’entreprise s’est développée et diversifiée L’entreprise MF Tech est aujourd’hui une référence mondiale dans l’enroulement filamentaire, dix ans seulement après sa création. Elle a été fondée, en novembre 2004, par Emmanuel Flouvat et Arnaud Ménard, tout juste débarqués de la société Mécanique industrie chimique (MIC), fermée en juin de la même année. Les deux ex-salariés se muent alors en entrepreneurs et s’installent dans une partie des anciens locaux de la MIC. Leur idée, fabriquer des manches de pagaies pour kayak, en carbone composite.  » Les tubes en carbone composite sont 70 % plus légers que ceux en acier », explique Arnaud Ménard. Le carbone composite vient des États-Unis.  » Un commercial est passé nous voir, à nos débuts, et nous a offert 100 kg de carbone pour faire des essais, raconte Arnaud Ménard. Nous sommes restés fidèles à ce fournisseur américain ». La production a augmenté de 50 % entre 2013 et 2014. Trois tonnes de carbone composite sont désormais utilisées chaque année. Car rapidement, l’entreprise développe d’autres créneaux :  » des mâts de bateaux, des tangons, des antennes de l’industrie de la communication, des capots de moteurs électriques, du matériel vétérinaire… », détaille Emmanuel Flouvat. L’activité de l’entreprise consiste à donner une propriété mécanique (résistance, solidité, étanchéité) à certaines pièces, par enroulement filamentaire de carbone composite. MF Tech se spécialise aussi, peu à peu, dans la conception de machines robotisées.  » Quarante-quatre machines ont été construites jusqu’à présent et sont maintenant en service dans le monde entier », calcule Arnaud Ménard. Il faut, en moyenne, vingt-quatre semaines pour réaliser une machine.  » Nous travaillons beaucoup avec l’aéronautique », note Emmanuel Flouvat. 80 % de la production actuelle est destinée à l’exportation. Aujourd’hui, les tubes ne représentent plus que 10 % du chiffre d’affaires de l’entreprise, tandis que la construction de machines en atteint 90 %. MF Tech emploie une dizaine de salariés qualifiés.  » 80 % du personnel parle anglais, car ils sont souvent amenés à faire des déplacements ». L’entreprise s’est agrandie, elle est passée de 300 à 660 puis à 2 200 m2 et le carnet de commande est plein jusqu’en septembre.  » Nous sommes toujours dans l’innovation, à la recherche de nouvelles technologies, annonce Arnaud Ménard. http://www.mftech.fr/IDX.html
Ouest-France, 7 avril 2015, Brice MALET

Retrouvez aussi dans cette rubrique

Aucune photo disponible Développement personnel au travail : comment en profiter pleinement ?

Le développement personnel est devenu un enjeu majeur dans le monde professionnel. Les entreprises modernes reconnaissent l’importance d’investir dans le […]

15 Jan 2024 à 15:31

Aucune photo disponible Ter Beke acquiert – plus tôt que prévu – une participation minoritaire de 33% dans Stefano Toselli

Le 28 août 2015, Ter Beke et GSandamp;DH Holdings, l’actionnaire de la société Stefano Toselli, spécialisée dans la production de […]

3 Juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Valognes. Lemaréchal Célestin : 200 salariés sur le site valognais

L’entreprise Lemaréchal Célestin est implantée depuis quelques années dans l’espace d’activités d’Armanville, près du terminal ferroviaire Areva Elle vient d’inaugurer […]

3 Juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Villons-les-Buissons. La coopérative linière investit 2 millions d’euros

Implantée depuis cinquante ans à Villons-les-Buissons, la coopérative linière du nord de Caen est spécialisée dans la production de en […]

3 Juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Alltech acquiert Produs et Produs Aqua en Norvège

Alltech a annoncé les acquisitions des entreprises familiales d’agriculture et aquaculture Produs AS et Produs Aqua AS en Norvège Ces […]

3 Juil 2019 à 01:00