Caen. L’agence web Nerepix prend son envol

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Aucune note attibuée

Hébergée depuis quatre ans à la pépinière d’entreprises Émergence, l’entreprise Nerepix, spécialisée dans la communication sur Internet, s’est développée et vient d’inaugurer ses propres locaux Comme le papillon, symbole de son nouveau logo, l’entreprise Nerepix prend son envol. Tout a commencé à la maison pour Alexandre Radenac, 31 ans, et Romain Neveu, 27 ans. Ces deux jeunes entrepreneurs se sont lancés, en 2011, dans une entreprise spécialisée dans l’analyse d’images. L’année suivante, l’entreprise s’installe dans les locaux de la pépinière Émergence. Les choses s’accélèrent. Changement de nom, définition d’une stratégie, focalisation sur la création et refonte de site web. La petite entreprise grandit.  » Sandrine Gellion, responsable de la pépinière, nous a beaucoup aidés dans cette transition, souligne Alexandre.  » La pépinière a permis de nous structurer, estime Romain. Nous n’avons pas de formation en gestion, alors ça nous a été très utile à ce niveau-là ». La responsable n’a pas hésité à les secouer un peu. Au terme des trois ans prévus à la pépinière, Nerepix a obtenu le droit de rester un an de plus.  » C’était un peu tôt pour nous installer », reconnaît Romain. La semaine dernière, l’entreprise a inauguré ses nouveaux locaux, de 130 m², et tourné la page de la pépinière.  » Après le passage de chez nous à la pépinière, ces locaux, c’est notre deuxième grand pas », savoure Romain. Avec cette surface, les deux jeunes hommes espèrent pouvoir aider les petites structures, comme on les a aidés il y a quelques années. Une association s’est déjà installée dans l’un des bureaux. En plus de la création de sites, du référencement et de la partie créative (logo, identité graphique…), Nerepix développe un nouveau service.  » L’audit SEO est destiné aux personnes qui viennent de refaire leur site Internet, mais qui ne sont pas satisfaites, présente Alexandre. Nous analysons les erreurs avec eux et nous leur remettons un cahier de préconisations, qu’ils nous confient ou donnent à leur prestataire ». Nerepix prévoit déjà de faire passer sa masse salariale de six à dix personnes. http://www.nerepix.fr/
Ouest-France, 16 juin 2015, Mathilde ROUX

Retrouvez aussi dans cette rubrique

Aucune photo disponible Villons-les-Buissons. La coopérative linière investit 2 millions d’euros

Implantée depuis cinquante ans à Villons-les-Buissons, la coopérative linière du nord de Caen est spécialisée dans la production de en […]

3 juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Alltech acquiert Produs et Produs Aqua en Norvège

Alltech a annoncé les acquisitions des entreprises familiales d’agriculture et aquaculture Produs AS et Produs Aqua AS en Norvège Ces […]

3 juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Ariaké veut installer ses soupes Miso en distribution automatique

Déjà implantée en distribution automatique dans son pays d’origine, le Japon, avec des soupes instantanées, Ariaké commence à approcher les […]

3 juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Aéronautique : Starnav a la tête dans les étoiles

La société du Calvados innove dans les domaines de la navigation astrale et des solutions d’interface Homme Machine Créée en […]

3 juil 2019 à 01:00

Aucune photo disponible Aéroport : de la maintenance s’arrime à Carpiquet

C’est l’un des projets détaillés par la Chambre de commerce et d’industrie de Caen Normandie En décembre, l’agglomération Caen la […]

3 juil 2019 à 01:00